nete-olsen-drapeaux-nationaux-1.jpg

Nete Yde Olsen

Peinture

Danoise. Vit et travaille à Bruxelles.

Par la métaphore du paysage, c’est la force, la puissance et la fragilité des êtres humains qui sourdent et jaillissent sur les toiles de Nete Yde Olsen. Cette série, travail des trois dernières années, utilise la thématique de la nature brute comme symbole du paysage intérieur de l’âme humaine. A travers la terre, le noir, la nuit, l’air, le ciel, la glace et l’eau, elle creuse vers les racines, base de l’existence. L’eau sous toutes ses formes apparaît dans plusieurs peintures, elle ruisselle sous la glace, entre les cristaux et les galets. Ce mouvement à la fois serein et bouillonnant symbolise la passion sous un calme apparent. Après une période violente de jaillissements, éruptions volcaniques, coulées de lave, vient un besoin de pureté et de calme, d’apaisement par une recherche chromatique plus froide – gris colorés avec parfois une touche vive ou un glacis transparent. Le coup de pinceau est vigoureux, expressif, rapide. Les couches de peintures se superposent en transparences et opacités. Par l’accumulation des épaisseurs, on distingue dans les peintures de Nete Yde Olsen, une recherche de texture. Cette dimension tactile provient de l’influence de sa pratique de la tapisserie contemporaine depuis de nombreuses années.

À côté de ce travail pictural, Nete Yde Olsen développe depuis six ans des installations sur le thème de l’identité. Elle s’est interrogée sur les notions d’identité nationale et d’appartenance culturelle, ce qui l’a conduite à questionner le sens du drapeau national. Désacralisés, maltraités, les drapeaux habillent ici les murs, le sol et les objets du quotidien, disposés sans hiérarchie ni préjugé, chaque drapeau pose un regard critique sur le passé et le présent. A travers cette installation, elle développe l’idée d’une «maison universelle» où le respect de l’autre devrait s’imposer, où l’individu ne serait pas jugé en fonction de sa nationalité.

Œuvres

Biographie

2016

2012

1987

2014

2013

2012

2008

2006

2000

1999

1998

1995

1994

1993

1990

1989

1987

Expositions personnelles

2016 Femmes au charbon, Arielle d’Hauterives, Bruxelles, Belgique

2012 Arielle d’Hauterives, Bruxelles, Belgique

1987 Eglise danoise de Bruxelles, Bruxelles, Belgique

 

2014 Gallerie V58, Aarhus, Danemark

Art Gallery Dencker+Sneider, Berlin, Allemagne

2013 Les 7…, Espace culturel d’Harscamp, Namur, Belgique

Découvertes printanières, Arielle d’Hauterives galerie, Bruxelles, Belgique

2012 Conseil de l’Union Européenne, présidence Danemark, Bruxelles, Belgique

2008 Fête de l’Union Européenne, Bruxelles, Belgique

2006 L’art chemin faisant, Itinéraires, Pont-Scorff, France

Fête de UE, Danemark

2000 50ème Prix Louis Schmidt, Bruxelles, Belgique

Moulin d’Arenberg, Rebecq, Belgique

1999 Centre européen des métiers d’art, Givet, France

1998 Las Rosas, Madrid, Espagne

1995 Ambassade de Belgique et centre culturel flamand, Tokyo / Osaka, Japon

Centre européen des métiers d’art, Givet, France

1994 Château Royal de Tours, Tours, France

1993 Historial de Touraine, Tours, France

Salle Allende ULB, Bruxelles, Belgique

1990 Prix Van Noten, Bruxelles, Belgique

Prix Poster Carnaval, Danemark

1989 Prix Chicon, Botanique, Bruxelles, Belgique

1987 Prix de l’Echevin de l’Urbanisme, Bruxelles, Belgique

Expositions collectives

Prix

  • Facebook - Arielle d'Hauterives Galerie
  • Instagram - Arielle d'Hauterives Galerie
  • LinkedIn - Arielle d'Hauterives Galerie
  • Twitter - Arielle d'Hauterives Galerie
69 Quai des Péniches / Akenkaai
Appartement 24E
1000 Bruxelles

Uniquement sur rendez-vous : info@arielledhauterives.be

La galerie est fermée entre les expositions