Exposition : Fotofever Paris

Mélanie Peduzzi - Performance, Photographie

Fotofever est née de la volonté de créer une plateforme de promotion de la photographie. à travers une sélection pointue, chaque édition porte les valeurs de fotofever : audace, passion, et partage.

nov 2011 : 1ère édition à paris avec 40 galeries et 11.500 visiteurs.
oct 2012 : 2ème édition lancée à bruxelles avec 68 galeries et éditeurs et plus de 10.000 visiteurs.

Fotofever explore la diversité de la photographie d’aujourd’hui en soutenant la jeune génération et s’engage à développer de nouvelles vocations de collectionneurs. Cécile Schall, fondatrice et directrice de fotofever, a pour ambition de lancer une foire par continent en faisant de fotofever Paris le tremplin de son développement international. Du 15 au 17 novembre, fotofever revient à Paris, transforme le carrousel du Louvre en temple de la photographie et accueille galeries, collectionneurs et institutions afin de vivre intensément la passion pour la photographie dans une atmosphère brûlante !

Fotofever Paris

Arielle d’Hauterives galerie y présente le travail de Mélanie Peduzzi au travers de Photographic room, Histoires et Sculptures.

Photographic room

Ce travail est une installation où la photographie et la performance s’interrogent mutuellement. Le dispositif est figé : une boîte noire, appareil photographique fixe, flash déporté, déclencheur et projection. Peuvent aussi être identifiés le modèle, le photographe, le processus de création d’une image et sa retranscription. « Je suis nue, en talons aiguille. Je m’amuse avec l’idée de me poser en objet tout en gardant un certain pouvoir. J’aime aussi le côté décalé de la situation et l’imaginaire que cela peut porter, aussi bien dans la boîte qu’à l’extérieur. » Les spectateurs sont invités à pénétrer dans l’espace obscure de la boîte. S’y trouve le modèle, auteur de la proposition, qu’ils doivent photographier. Chaque spectateur y met l’énergie et la précision qu’il souhaite sur la base du dialogue avec l’artiste. La photographie qu’il crée ne dure pour lui que l’instant du flash et lui est personnelle, son œil n’étant pas l’objectif. L’expérience est retranscrite en direct dans l’espace du spectateur passif qui ne vivra que l’image créée par l’appareil. Qui n’est peut-être rien Frustration. Plus que de s’interroger sur le processus de création d’une photographie on peut également se questionner sur le statut de l’image ainsi que sa présence dans le milieu de la performance. Ce qui intéresse l’artiste est aussi d’observer le rapport que chacun va, de manière individuelle, entretenir avec ce qui lui est proposé : l’image, le corps. Ici la photographie est le moteur de l’action mais elle est aussi l’objet qui en résulte. Elle existe dans deux formes qui font trace. L’enregistrement sonore de chaque passage associé aux photographies et l’édition réunissant toutes les photographies numérotées.

Histoires

Ce travail est né d’une pratique instinctive et quotidienne de la photographie mais est aussi pensé comme un acte. Celui d’exposer sa vie intime dans ce qu’elle a de plus banal. Ce qui se trouve dans l’image entretient toujours un rapport avec le corps du photographe. Il est interne à l’image, sa présence est lisible. C’est aussi une recherche sur le pouvoir narratif des images entre elles. Une tentative de littérature par l’image.

A propos de l'artiste

Mélanie Peduzzi

Mélanie Peduzzi est née en 1989 en Bretagne. Elle obtient le D.N.A.P de l’école supérieure des Beaux-arts de Quimper en 2010. L’année suivante, elle renoue avec ses origines belges et intègre La Cambre Arts ...

En savoir plus sur Mélanie Peduzzi