Exposition : The Way

Exposition Collective :
Baiba Osïte, Inese Margévica - Broderie, Sculpture, Tapisserie

A l’occasion de la Présidence lettone du Conseil de l’Union européenne en 2015, Arielle d’Hauterives consacre une exposition, intitulée The Way, à deux artistes lettones: Baiba Osïte et Inese Margévica.

Baiba Osïte

L’artiste textile, Baiba Osïte, fait son apparition sur la scène artistique lettone dans les années 1980. Diplômée du département de l’art textile de l’Académie lettone des Beaux-arts, elle développe un travail artistique inspiré des motifs ethnographiques traditionnels. Son travail évolue ensuite vers une expression artistique plus audacieuse. L’influence de différentes cultures se reflète dans ses œuvres textiles. Pour l’artiste, l’art est un moyen d’introspection et de manifestation. En tant qu’artiste textile, elle est à la fois intéressée par la conception, l’exécution et par le choix du matériau. Afin d’exprimer ses émotions et ses idées, le choix du matériau brut est essentiel. La variété de ceux-ci lui permet d’exprimer ses idées personnelles et aussi d’introduire de nouvelles tendances dans l’art textile letton. L’artiste inclue par exemple des fibres de métal dans ses tapisseries. Elle explore et dissèque des motifs observés dans son environnement et les réassemble pour recréer le monde avec des matériaux textiles. La nature, incarnée par l’utilisation du bois naturel, est omniprésente dans son travail ce qui renforce l’expressivité de ses œuvres. Le travail créatif de Baiba ouvre de nouvelles possibilités dans l’art textile qui ne se limite plus uniquement aux techniques et matériaux traditionnels.

Inese Margévica

L’artiste travaille avec différentes matières comme l’argile et la porcelaine. Elle apprécie cette couleur blanche, sa légèreté ainsi que sa fragilité. Elle aime la recouvrir de motifs ornementaux et symboliques en un glaçage aux teintes utilisant toutes les nuances de gris. Pour ses pièces de porcelaine, elle représente majoritairement les femmes, aux attitudes rêveuses ou attentives, aux visages énigmatiques, semblables et toujours différents, sorte de masque qui cacherait une vie intérieure intense. Diplômée de l’académie des arts de Riga, elle expose régulièrement dans son pays. Elle a participé à des expositions individuelles ou collectives, à Paris, en Allemagne, Espagne, Ukraine, Égypte, Argentine… Ses œuvres sont aussi présentes dans des collections privées, notamment aux États-Unis. Elle a participé à plusieurs symposiums internationaux en Lettonie, Lituanie, Allemagne, Turquie.