Archives de catégorie : News

Interview Cecilia Shishan

Entretien avec Cécilia Shishan

 

Artiste en retraite forcée

 

  1. Est-ce que le confinement a eu un impact sur ton quotidien ?

 

Oui absolument, dès l’annonce du confinement j’ai préféré déménager une partie de mon matériel artistique à la maison afin de ne pas me retrouver sans possibilité de créer, ce qui pour moi aurait été impossible à vivre !

Je me suis donc improvisé un nouvel atelier à la maison en réduisant bien- sûr la taille de mes formats étant donné que je suis dans un plus petit espace.

 

  1. Comment vis-tu cette période ?

 

Dans un premier temps j’ai été stupéfaite par les nouvelles dramatiques pour tout le monde, mais aujourd’hui je le vis plutôt bien, j’ai redécouvert les plaisirs de la solitude pour remettre en question mon développement et cheminement artistique. Étant donné que les distractions extérieures n’existent plus et ça m’a permis une plus grande concentration.

 

  1. Est-ce que cette période a des conséquences sur ton travail ?

 

Oui certainement, dû à l’annulation et au report de mes expositions prévues, cela me donne du temps pour repenser tranquillement à la pertinence de mes choix de départ.

Pour le contenu de mon travail il n’y aura pas de vrai changement en soi puisque mes tableaux figuratifssont déjà une suite de récits tragiques sur ce que les enfants vivent de façon universelle. Le confinement des enfants dans leurs familles parfois difonctionnelles va avoir des répercutions psychologiques dramatiques pour leurs vie futures et cela me touche au plus profond de moi.

 

  1. Comment se déroule tes journées ?

 

C’est très simple, du matin au soir je suis dans mon « petit » atelier et j’expérimente chaque jour mes idées comme dans un petit laboratoire de recherche.

 

J’aime cette période de confinement parce que c’est très calme et je prépare beaucoup de nouveaux projets, dans la continuité de mon propos évidemment, mais avec de nouvelles voies.

 

  1. Est-ce que tu lis aussi beaucoup en cette période ?

 

Oui, je lis beaucoup de manière générale mais maintenant encore plus et surtout des livres sur la technique de la peinture. Ça vient complémenter mon expérimentation et mes recherches, en dehors de ça je m’intéresse à des lectures comme « Scotomia » et « Ce que c’est, paroles d’artistes » de Hans Theys ou encore « 365 jours de Zen » qui est un livre de poésies asiatiques.

Parmi les grands artistes, mes favoris sont Sorolla, Gauguin et kokoschka et ce depuis très longtemps !

 

  1. Est-ce qu’il y a des choses qui te manquent particulièrement ?

 

Oui effectivement les liens sociaux et familiaux avec mes enfants me manquent beaucoup ! La liberté est un droit fondamental dans nos pays bien sûr, le fait d’en être privé est un manque beaucoup plus fort que je n’aurais pu l’imaginer.

 

  1. Quel est le rôle de l’Art en des moments comme ceux-ci ?

 

En ce qui me concerne, c’est un rôle fondamental pour survivre à une crise comme celle-ci parce ça me permet de m’évader, d’élaborer de nouveaux plans et de rester en communion avec la création.

 

En ce qui concerne l’Art de manière générale c’est l’occasion de faire de nouvelles expériences et remises en question dans tous les domaines artistiques.

Dans une crise majeure comme celle-ci, les artistes ont dans leurs mains un grand pouvoir de renouvellement et de faire bouger les pensées et éclater les codes établis pour ouvrir de nouvelles voies pour notre société de demain.

 

 

 

 

Interview réalisé par la galerie Arielle d’Hauterives, de Cécilia Shishan, artiste peintre.

Avril 2020.

 

http://www.arielledhauterives.be/artiste/cecila-shishan/

 

www.ceciliashishan.be

 

L’Oeil de la Photographie se penche sur le travail de Magali Lambert

Le travail de Magali Lambert fait l’objet d’un article dans la revue « L’Oeil de la Photographie » en relation avec l’exposition Derrière les paupières closes qui se tient actuellement et jusqu’au 2 juillet à la Galerie.  Cet article traite de la méthode tout à fait particulière de Magali Lambert et offre un extrait de citation de l’artiste à propos de sa toute dernière série Comme ils respirent – Collections d’histoires d’amour disparues.

* Cliquez ici pour lire l’article dans son entièreté *

Magali LAMBERT, Eres Una Maravilla - Collection espagnole, 2013. Photographie sur papier Baryté, 18 x 28 cm.Exposition à voir à la Galerie jusqu’au samedi 2 juillet // FINISSAGE de 16h à 19h en présence de l’artiste.

Retrouvez le travail de Magali Lambert cet été au château de Fernelmont (près de Namur) jusqu’au 11 septembre et à l’EAC les Roches (France) jusqu’au 31 aout 2016.
Plus d’informations : FernelmontEAC les Roches

FAC – Fernelmont Contemporary Art Festival 2016

Le festival d’art contemporain du château de Fernelmont fête cette année son 10e anniversaire !
Le Baron Patrice de Mandat Grancey vous invite à l’exposition « The Power of Love », sous le commissariat de Gustavo Urruty.

Cette exposition vous fera découvrir la jeune création contemporaine à travers une sélection d’oeuvres d’artistes belges et internationaux, rassemblés autour de la thématique de l’Amour.

« Depuis l’Antiquité, Aphrodite puis Vénus, était l’idéal de la beauté et de la féminité, le symbole de l’amour. Au fil des siècles, elle devient à la fois modèle, muse et parfois compagne des plus grands artistes, toujours des hommes. La femme reste une image. Aujourd’hui, elle aussi est une artiste, enfin révélée à la société des hommes. (…)
Le show FCA ’16 se développe à travers un parcours dans lequel plusieurs thématiques se tissent et dont la femme est le centre. Les oeuvres choisies permettent de découvrir le pouvoir de l’esprit et la force de l’amour, dont seule la femme a le secret. »
Extrait du dossier de presse

L’artiste Magali Lambert fait partie des artistes mises à l’honneur par le festival. C’est l’occasion de venir découvrir ou redécouvrir trois sculptures de la série World of Bones.

WOB-StandingOnARabbit©MagaliLambert2015

Quelques artistes présentés :
claire adelfang / albano afonso / ivan argote / mohamed ben slama / pascale bernier / charley case / eric corne / baptiste debombourg & david marin / claire decet / enora denis / marie denis / romina de novellis / muriel de crayencour / maria elvira escallon / jan fabre / margaux  fontaine / samuel françois / helena hauss / jenni holma / thomas israel / peter kogler / claude lalanne / magali lambert / luciana lamothe / thomas léon / fabienne mérelle / champion métadier / marlène mocquet / kika nicolela / nick oberthaler / hannu prinz / lionel sabatté / katja schenker / claire tabouret / juergen teller / luise unger / gustavo urruty / pieter  vermeersch.
& pavillon FCA artistes ladies of fernelmont

Informations pratiques :
℘ Où ?
Château de Fernelmont – 77, rue des Combattants / 5380 Fernelmont
Quand ?
Du 26 juin au 11 septembre – Du vendredi au dimanche, de 14h à 19h (du lundi au jeudi uniquement sur rendez-vous via l’adresse mail : contact@chateaudefernelmont.be)
Vernissage le samedi 25 juin, uniquement sur invitation (cliquez ici pour recevoir votre invitation à imprimer)
Prix d’entrée 5 euros

Photo & Thérapie d’Emilie Danchin

29 > 30.04.2016 à PARIS mairie du 14e arrondissement
Participation au 16e colloque annuel de la FFAT
(Fédération Française des Art-Thérapeutes)
De la mémoire, l’art-thérapie comme levier
Emilie Danchin - Série MagnoliaSamedi 30 avril de 9h30-10h15, conférence Image, mon image, dis-moi ce qui m’arrive
Au travers d’exemples tirés de la pratique clinique et de photo thérapeutique, comment la photo peut-elle contribuer à la restauration de l’imaginaire, à éprouver des événements qui échappent à la mémoire et à la pensée ?